By Michel Coulombe, Marcel Jean

Show description

Read or Download Le dictionnaire du cinéma québécois PDF

Best Film books

Parallel Lines: Post-9/11 American Cinema

Parallel strains describes how post-9/11 cinema, from Spike Lee's twenty fifth Hour (2002) to Kathryn Bigelow's 0 darkish Thirty (2012), pertains to various, and competing, types folks nationwide id within the aftermath of the September eleven terrorist assaults. The e-book combines readings of person movies (World exchange middle, United ninety three, Fahrenheit September 11, free swap) and cycles of movies (depicting revenge, conspiracy, torture and struggle) with prolonged observation on ordinary subject matters, together with the connection among the USA and the remainder of the area, narratives of healing restoration, questions of moral legal responsibility.

Godard: Images, Sounds, Politics (BFI Cinema)

Godard: photos, Sounds, Politics is a crucial step in making experiments in photograph and sound past the associations of cinema and tv obvious. It reads the sooner movies throughout the newer paintings, concentrating on politics, expertise and sexuality. those insistent subject matters dominate Godard's research of our illustration within the picture, a illustration continually inflected by way of sound.

Black Space: Imagining Race in Science Fiction Film

Winner, Rollins booklet Award, Southwest Texas pop culture Association/American tradition organization, 2008Science fiction movie deals its audience many pleasures, no longer least of that's the potential of imagining different worlds during which very various varieties of society exist. now not strangely, notwithstanding, those replacement worlds frequently turn into areas during which filmmakers and movie audiences can discover problems with situation in our personal society.

The Richard Burton Diaries

Irresistibly magnetic on degree, enchanting in video clips, seven occasions an Academy Award nominee, Richard Burton rose from humble beginnings in Wales to turn into Hollywood's so much hugely paid actor and considered one of England's so much prominent Shakespearean performers. His epic romance with Elizabeth Taylor, his mythical ingesting and story-telling, his stunning purchases (enormous diamonds, a jet, houses on a number of continents), and his huge, immense expertise saved him continuously within the public eye.

Extra resources for Le dictionnaire du cinéma québécois

Show sample text content

Brault et P. Perrault, 1964) décide de sa carrière. Elle se présente donc à l’ONF, où on l’engage; elle y travaille jusqu’en 1991. Régisseure sur le tournage de remark savoir… (C. Jutra, 1966) et du Règne du jour (P. Perrault, 1966), elle se lie d’amitié avec Claude Jutra, Bernard Gosselin et Pierre Perrault. Elle fait ses débuts comme monteuse en 1968 grâce à Claude Jutra dont elle est l’assistante pour Wow. Puis, elle signe avec lui le montage de Mon oncle Antoine (1971) et monte son dernier lengthy métrage, los angeles dame en couleurs (1984). Parmi les nombreux movies dont elle est los angeles monteuse, on compte Le bonhomme (P. Maheu, 1972, m. m. ), Souris, tu m’inquiètes (A. Danis, 1973, m. m. ), J’me marie, j’me marie pas (M. Dansereau, 1973) et quelques motion pictures de Pierre Perrault, Le retour à l. a. terre (1976, m. m. ), C’était un Québécois en Bretagne, Madame! (1977, m. m. ), Gens d’Abitibi (coréal. B. Gosselin, 1980) et los angeles grande attract (1985). Au montage, elle préfère l. a. continuité du discours verbal à los angeles continuité visuelle. Artisane dans l’âme, elle s’intéresse aux «faiseurs de belle ouvrage» lorsqu’elle BRASSARD aborde los angeles réalisation. Elle tourne d’abord Le coq de clocher (1980, c. m. ), dans los angeles série «La belle ouvrage», puis Léo Gervais, sculpteur (1983, m. m. ), deux documentaires dans le type traditionnel de l’ONF. (L. N. ) BRASSARD, André, réalisateur, scénariste, acteur (Montréal, 1946). Metteur en scène de haut calibre, il monte, avec l. a. même audace stimulante, classiques et créations québécoises. Il met en scène toutes les pièces de Michel Tremblay, dramaturge auquel il s’associe pour passer au cinéma. Il tourne d’abord un courtroom métrage, Françoise Durocher, waitress (1972), qui suggest une imaginative and prescient kaléidoscopique de los angeles serveuse de eating place, symbole de los angeles femme aliénée. Il y mix des scènes réalistes à un étonnant chœur des serveuses qui scande les commandes des consumers. Puis, toujours associé à Tremblay, il transpose à l’écran, avec un bonheur inégal, les personnages de pièces comme Les belles-sœurs, Hosanna et los angeles duchesse de Langeais, dans Il était une fois dans l’Est (1973). Servie par d’excellents acteurs, cette anthologie anticipée de l’œuvre de Tremblay donne tout de même lieu à des moments d’une grande émotion. Puis, Brassard prend plus clairement ses distances avec le théâtre en tournant Le soleil se lève en retard (1976), son movie le plus achevé, coscénarisé avec Tremblay. Directeur d’acteurs de grand expertise, il raconte avec finesse et sensibilité l’histoire banale et touchante d’un couple sans éclat (Rita Lafontaine et Yvon Deschamps) shapeé grâce à une agence de rencontres. Après cette réussite, Brassard délaisse le cinéma pour se consacrer entièrement au théâtre. Il rend hommage au expertise de son auteur de prédilection dans Les trois Montréal de Michel Tremblay (M. Moreau, 1989, m. m. ) en campant différents individual- BRAULT nages, puis collabore au portrait du théâtre québécois contemporain costumeé dans Le miroir sur l. a. scène (J. -C. Coulbois, 1997, deux m. m. ). On lui consacre un documentaire: André Brassard — Le diable après les cuisiniers (A.

Rated 4.76 of 5 – based on 13 votes