By Simone Weil

Ceux qui aiment l. a. fulgurance des citations qui contiennent tout un monde, ceux dont une seule word ou un courtroom passage, retenu pour sa beauté ou sa clairvoyance, peut occuper l'esprit longtemps, bref tous ceux qui pratiquent plus volontiers l. a. méditation que los angeles spéculation, vont à coup sûr adorer l. a. Pesanteur et los angeles Grâce. Recueil des pensées les plus intimes d'un philosophe au parcours singulier qui renonça à sa situation bourgeoise pour travailler à l'usine et qui, d'origine juive, finit par se rapprocher du christianisme, cet ouvrage constitue une véritable initiation à l'oeuvre de Simone Weil. Sous une trentaine de rubriques se retrouvent les thèmes principaux de sa réflexion : effacement, acceptation du vide, mystique du travail... Mue par le consistent désir d'abolir en elle le moi, Simone Weil paraît reformuler sans cesse tout au lengthy de ces pages une seule et cruciale query, celle du salut : remark peut-on échapper à ce qui en nous ressemble à de l. a. pesanteur ? --Paul Klein

Show description

Read Online or Download La pesanteur et la grâce PDF

Similar Nonfiction books

Making Great Games: An Insider's Guide to Designing and Developing the World's Greatest Video Games

Subscribe to videogame veteran Michael Thornton Wyman on a chain of particular, behind-the-scenes excursions with the groups that experience made the most well known and significantly acclaimed videogames of the fashionable period. Drawing on insider's views from a large choice of groups, find out about the production of a tiny, self reliant video game venture (World of Goo), informal video game classics (Diner sprint, Bejeweled Twist), the world's most well liked social video game (FarmVille) in addition to the world's most well-liked mmo (World of Warcraft), laptop titles (Half lifestyles 2) to AAA console video games (Madden NFL 10), and modern day masterpieces (Little enormous Planet, Rock Band, Uncharted 2: between Thieves).

Open Access (The MIT Press Essential Knowledge series)

The net we could us percentage excellent copies of our paintings with a global viewers at nearly free of charge. We make the most of this innovative chance once we make our paintings "open access": electronic, on-line, for free, and freed from so much copyright and licensing regulations. Open entry is made attainable via the net and copyright-holder consent, and plenty of authors, musicians, filmmakers, and different creators who depend upon royalties are understandably unwilling to provide their consent.

7 Dirty Words: The Life and Crimes of George Carlin

In Seven soiled phrases, journalist and cultural critic James Sullivan tells the tale of other the United States from the Fifties to the current, from the singular vantage aspect of George Carlin, the Catholic boy for whom not anything used to be sacred. A serious biography, Seven soiled phrases is an insightful (and, in fact, hilarious) exam of Carlin’s physique of labor because it pertained to its cultural occasions and the fellow who created it, from his early days as amore-or-less traditional comic to his lovely transformation into the subversive comedic voice of the rising counterculture.

Comparative Commercial Contracts: Law, Culture and Economic Development (Hornbook Series)

This paintings deals a contextual comparative research of business contracts from their beginning until eventually the current time. It stories their optimistic and residing legislations in international locations and areas consultant of significant criminal platforms and enterprise cultures: Classical Rome, Medieval Europe and heart East, Codification Europe (especially France and Germany), Post-Colonial Latin the US, the Soviet Union, the Peoples’ Republic of China, England, eighteenth and 19th centuries, and Post-Colonial usa.

Additional resources for La pesanteur et la grâce

Show sample text content

Mon amour ne serait pas connecté à quelques êtres. Il serait disponible pour tout ce qui mérite d’être aimé. � Soyez parfaits comme votre père céleste... � Aimez comme le soleil éclaire. Il faut ramener son amour à soi pour le répandre sur toutes choses. Dieu seul aime toutes choses et il n’aime que soi. Aimer en Dieu est bien plus difficile qu’on ne croit. Je puis souiller tout l'univers de ma misère et ne pas l. a. sentir ou los angeles rassembler en moi. Supporter le désaccord entre l'imagination et le fait. � Je souffre. � Cela vaut mieux que � ce paysage est laid �, Ne pas vouloir changer son propre poids dans los angeles stability du monde — los angeles stability d'or de Zeus. los angeles vache entière est laitière, bien qu'on ne tire de lait que des pis. De même, le monde est producteur de sainteté. METAXU Toutes les choses crées refusent d’être pour moi des fins. Telle est l’extrême miséricorde de Dieu à mon égard. Et cela même est le mal. Le mal est los angeles forme que prend en ce monde l. a. miséricorde de Dieu. Ce monde est l. a. porte d’entrée. C’est une barrière. Et, en même temps, c’est le passage. Deux prisonniers, dans des cachots voisins, qui communiquent par des coups frappés contre le mur. Le mur est ce qui les sépare, mais aussi ce qui leur permet de communiquer. Ainsi nous et Dieu. Toute séparation est un lien. En mettant tout notre désir de bien dans une selected, nous faisons de cette selected une de notre lifestyles. Mais nous n’en faisons pas pour autant un bien. Nous voulons toujours autre selected qu'exister. Les choses créées ont pour essence d’être des intermédiaires. Elles sont des intermédiaires les unes vers les autres, et cela n’a pas de fin. Elles sont des intermédiaires vers Dieu. Les éprouver comme telles. Les ponts des Grecs. — Nous en avons hérité. Mais nous n'en connaissons plus l'usage. Nous avons cru que c'était fait pour y bâtir des maisons. Nous y avons élevé des gratte-ciel où sans cesse nous ajoutons des étages. Nous ne savons plus que ce sont des ponts, des choses faites pour qu’on y passe, et que par là on va à Dieu. Seul celui qui aime Dieu d’un amour surnaturel peut regarder les moyens seulement comme des moyens. l. a. puissance (et l’argent, ce passe-partout de los angeles puissance) est le moyen pur. Par là même, c'est l. a. fin suprême pour tous ceux qui n’ont pas compris. Ce monde, domaine de l. a. nécessité, ne nous offre absolument rien sinon des moyens. Notre vouloir est sans cesse renvoyé d’un moyen à un autre comme une bille de billard. Tous les désirs sont contradictoires comme celui de los angeles nourriture. Je voudrais que celui que j’aime m’aime. Mais s’il m’est totalement dévoué, il n’existe plus, et je cesse de l’aimer. Et tant qu’il ne m’est pas totalement dévoué, il ne m’aime pas assez. Faim et rassasiement. Le désir est mauvais et mensonger, mais pourtant sans le désir on ne rechercherait pas le véritable absolu, le véritable illimité. Il faut être goé par là. Malheur des êtres à qui l. a. fatigue ôte cette énergie supplémentaire qui est los angeles resource du désir. Malheur aussi de ceux que le désir aveugle. Il faut accrocher son désir à l’axe des pôles.

Rated 4.34 of 5 – based on 30 votes